LAG BAOMER : Pourquoi ces feux ?

L'habitude d'allumer des bûchers à Lag ba-omèr a pris naissance à Méron, en haute Galilée, lieu de la sépulture de rabbi Chimon bar Yo'haï.
C'est à Lag ba-omèr qu'est décédé ce Maître éminent du Talmud, d'où le pèlerinage organisé ce jour-là, qui attire des foules considérables.

On allume des foyers dans lesquels l'usage s'est installé de jeter les mèches de cheveux fraîchement coupés des garçons de trois ans.
L'origine de la tradition consistant à associer des foyers au souvenir de rabbi Chimon bar Yohaï se trouve dans un récit talmudique ( Chabbath 33b) :
Treize ans durant, rabbi Chimon bar Yo'haï et son fils rabbi Elazar se sont dissimulés dans une caverne afin d'échapper aux Romains qui les avaient condamnés à mort.

C'est pendant cette période que rabbi Chimon a rédigé son oeuvre maîtresse, le Zohar , dont le nom évoque la brillance de la lumière.
En outre, lorsque rabbi Chimon est sorti de la caverne, son regard était tellement embrasé qu'il mettait le feu aux champs des alentours.

Rappelons, au sujet de Lag ba-omèr , une autre tradition, selon laquelle les enfants jouent à tirer des flèches avec leurs arcs. L'origine de cet usage est lié à un récit selon lequel aucun arc-en-ciel n'est apparu du vivant de rabbi Chimon bar Yo'haï ( Yerouchalmi Berakhoth 9, 2).

Notons que le mot hébreu qécheth désigne tous les « arcs », qu'il s'agisse de l'arc-en-ciel ou de l'arc de l'archer.

Jacques Kohn zal

Reste des articles

Trois soldats tués à Gaza

Trois soldats de Tsahal ont été tués mercredi lors des combats menés dans la bande de Gaza. Alors qu'ils venaient de découvrir l'ouverture d'un tunnel dans une maison, ils ont été attaqués par des terroristes qui ont fait sauter à distance un engin explosif.

Suspension des liaisons aériennes avec Israël

Les compagnies aériennes étrangères ont suspendu leurs vols en direction et à partir d'Israël en raison de la situation sécuritaire en Israël.

Pérès: "Le Qatar soutient ouvertement le terrorisme"

Au cours de son entretien avec le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon, le président de l'Etat Shimon Pérès a déclaré que "le Qatar était devenu le plus grand soutien financier du terrorisme dans le monde".

Les tirs de roquettes font une nouvelle victime

Les attaques de roquettes, qui se poursuivent notamment sur le sud du pays, ont fait une nouvelle victime: un ouvrier thaïlandais, qui travaillait dans une serre, a été atteint mortellement par des éclats.

Des milliers de personnes aux obsèques de Jordan Bensemhoun, d'origine française

Plusieurs  milliers de personnes ont assisté mardi soir aux obsèques du soldat d'origine française Jordan Bensemhoun, monté seul en Israël en 2008.

Ban Ki-moon en Israël: Netanyahou dénonce le double crime du Hamas

Les efforts diplomatiques se poursuivent pendant qu'Israël continue à se battre dans la bande de Gaza pour écarter la menace terroriste du Hamas.

Deux officiers de Tsahal tués à Gaza

Deux officiers de Tsahal ont été tués mardi soir au cours d'affrontements avec des terroristes dans la bande de Gaza.

Tsahal publie les noms de six soldats tués

C'est toujours avec une grande anxiété que les Israéliens écoutent les bulletins d'informations pour découvrir l'identité des soldats tombés dans les combats dans la bande de Gaza.

"Al Jazeera est le porte-parole du Hamas"

Le ministre des Affaires étrangères Avigdor Lieberman envisage d'interdire la diffusion des émissions de la chaîne qatarie en Israël.

Les « trois semaines »

Les trois semaines qui séparent le jeûne du 17 tamouz de celui du 9 av sont appelées « bein ha-metsarim » (« entre les lieux étroits »), d’après le verset 1, 3 de Eikha : « Juda est allé en captivité à cause de la misère et du surcroît d’esclavage ; il habite parmi les nations, il n’a pas trouvé de repos ; tous ceux qui le poursuivent l’ont atteint “entre les lieux étroits”. » Cette période est considérée comme favorable à nos ennemis, auxquels permission est donnée par Hachem de nous attaquer.