LAG BAOMER : Pourquoi ces feux ?

L'habitude d'allumer des bûchers à Lag ba-omèr a pris naissance à Méron, en haute Galilée, lieu de la sépulture de rabbi Chimon bar Yo'haï.
C'est à Lag ba-omèr qu'est décédé ce Maître éminent du Talmud, d'où le pèlerinage organisé ce jour-là, qui attire des foules considérables.

On allume des foyers dans lesquels l'usage s'est installé de jeter les mèches de cheveux fraîchement coupés des garçons de trois ans.
L'origine de la tradition consistant à associer des foyers au souvenir de rabbi Chimon bar Yohaï se trouve dans un récit talmudique ( Chabbath 33b) :
Treize ans durant, rabbi Chimon bar Yo'haï et son fils rabbi Elazar se sont dissimulés dans une caverne afin d'échapper aux Romains qui les avaient condamnés à mort.

C'est pendant cette période que rabbi Chimon a rédigé son oeuvre maîtresse, le Zohar , dont le nom évoque la brillance de la lumière.
En outre, lorsque rabbi Chimon est sorti de la caverne, son regard était tellement embrasé qu'il mettait le feu aux champs des alentours.

Rappelons, au sujet de Lag ba-omèr , une autre tradition, selon laquelle les enfants jouent à tirer des flèches avec leurs arcs. L'origine de cet usage est lié à un récit selon lequel aucun arc-en-ciel n'est apparu du vivant de rabbi Chimon bar Yo'haï ( Yerouchalmi Berakhoth 9, 2).

Notons que le mot hébreu qécheth désigne tous les « arcs », qu'il s'agisse de l'arc-en-ciel ou de l'arc de l'archer.

Jacques Kohn zal

Reste des articles

Jérusalem : six blessés dans un attentat

Alors que les habitants de Jérusalem fêtaient Pourim, un terroriste au volant de sa voiture a foncé sur des passants en montant sur le trottoir. Six personnes ont été blessées mais la plupart, fort heureusement, ne sont que légèrement atteintes.

Une fraternité émouvante qui dépasse les clivages religieux !

Un geste inattendu qui réchauffe le cœur : à l’occasion de Pourim, des femmes orthodoxes de tous bords ont envoyé  des Mishlohei Manot aux familles qui ont perdu un fils soldat.

Pourim, Matanot laevionim : Participez aux dons envers les pauvres

purim1 Chiourim.com et le Rav Dov Roth-Lumbroso vous souhaitent  une excellente fête de Pourim
 
Participez à la grande mitsva de  Matanot Laevionim (dons aux pauvres).Les dons seront distribués par le Rav à Pourim à Jérusalem.
  CB ou Paypal 

A partir de 18 euros un reçu Cerfa vous sera envoyé. Vos dons seront distribues jusqu a vendredi 13h00 Pour les utilisateurs de l'application iPhone, vous pouvez également participer à cette mitsva en vous dirigeant  dans l'onglet "A propos" 

La plus grosse "oreille d'Aman" !

Voici la plus grosse oreille d’Aman  et elle est américaine .
Imaginez : Plus de 17 kilos de pâte, de sucre, de farine, le tout fourré à la confiture d’abricots et de fraises !! Cette célèbre spécialité de Pourim a été préparée par plusieurs pâtissiers New Yorkais à l’occasion de la prochaine fête juive qui arrive !
Finalement, le célèbre livre du Guiness a t il validé ce record ?

Pourim et Shoushan Pourim en Israël

Avec un décalage de 24 heures par rapport au reste du pays, les habitants de Jérusalem ont commencé jeudi soir à célébrer Pourim par la lecture de la Meguila dans des centaines de synagogues de la capitale.

Diaporama : Pourim à Bnei Brak

Pourim  est la fête par excellence où jeunes, adolescents et adultes n'hésitent pas à se déguiser pour notre plus grand plaisir !
Dans les rues de Bnei Brak, chacun y a été de son déguisement, parfois très original, souvent drôle et en général plus loufoques les uns que les autres .  Un vrai carnaval festif et joyeux !


 

32 après : les terroristes de la rue des Rosiers identifiés

Trente deux ans après l’attentat de la Rue des Rosiers, à Paris, les terroristes responsables de la fusillade meurtrière auraient été identifiés. Mais ils ne vivent pas en France et la justice compte donc exiger leur extradition pour qu’ils soient jugés. 

Appel du président du CRIF contre la haine sur les réseaux sociaux

Le président du CRIF Roger Cukierman, qui se trouvait à Washington pour le congrès annuel de l’AIPAC, a lancé un appel dans le New York Times pour sensibiliser les Américains au grave problème de la diffusion de la haine et des messages djihadistes sur les réseaux sociaux.