LAG BAOMER : Pourquoi ces feux ?

L'habitude d'allumer des bûchers à Lag ba-omèr a pris naissance à Méron, en haute Galilée, lieu de la sépulture de rabbi Chimon bar Yo'haï.
C'est à Lag ba-omèr qu'est décédé ce Maître éminent du Talmud, d'où le pèlerinage organisé ce jour-là, qui attire des foules considérables.

On allume des foyers dans lesquels l'usage s'est installé de jeter les mèches de cheveux fraîchement coupés des garçons de trois ans.
L'origine de la tradition consistant à associer des foyers au souvenir de rabbi Chimon bar Yohaï se trouve dans un récit talmudique ( Chabbath 33b) :
Treize ans durant, rabbi Chimon bar Yo'haï et son fils rabbi Elazar se sont dissimulés dans une caverne afin d'échapper aux Romains qui les avaient condamnés à mort.

C'est pendant cette période que rabbi Chimon a rédigé son oeuvre maîtresse, le Zohar , dont le nom évoque la brillance de la lumière.
En outre, lorsque rabbi Chimon est sorti de la caverne, son regard était tellement embrasé qu'il mettait le feu aux champs des alentours.

Rappelons, au sujet de Lag ba-omèr , une autre tradition, selon laquelle les enfants jouent à tirer des flèches avec leurs arcs. L'origine de cet usage est lié à un récit selon lequel aucun arc-en-ciel n'est apparu du vivant de rabbi Chimon bar Yo'haï ( Yerouchalmi Berakhoth 9, 2).

Notons que le mot hébreu qécheth désigne tous les « arcs », qu'il s'agisse de l'arc-en-ciel ou de l'arc de l'archer.

Jacques Kohn zal

Reste des articles

L’ancienne bonne d’Hitler confie son témoignage

L’ancienne bonne d’Hitler, Elisabeth Kalhammer, 92 ans, qui vit à Salzburg en Autriche, a caché pendant près de 70 ans son passé au service du Führer sanguinaire. On peut le comprendre. Mais en 2014, elle a brisé ce silence, accordant une première interview.

"Les Avot ou comment devenir juif" par Rav Raphaël Sadin

Cours donné dans le cadre des matinées pour femmes à Derech Laolim au 32 King George, Jérusalem

Un drame évité de justesse dans l’autobus Jérusalem-Bné Brak

Un drame a été évité de justesse, lundi soir, dans un autobus de la ligne 402 assurant la liaison entre Jérusalem et Bné Brak, grâce à la vigilance de plusieurs personnes.

L'étincelle de Hanouka

Comme il ressort des textes de notre tradition (en particulier chez le Ramban, Bamidbar 24, 25), le quatrième exil d’Israël - celui qui a débuté sous l’occupation romaine - prend ses racines dans celui qui l’a précédé et dont nous nous souvenons tous les ans avec l’allumage des bougies de ‘Hanouka : il s’agit de l’exil inauguré par l’empire grec ou, faudrait-il plutôt dire, par l’empire de la pensée grecque. Dans les deux numéros consacrés cette année à la fête de ‘Hanouka, nous essayerons de mettre en lumières les enjeux et les motifs.

HANOUKA : L'histoire d'un combat et d'un miracle

A priori, tout le monde connaît l'histoire de 'Hanouka : la victoire des faibles contre les forts, l'inauguration du Temple souillé par les Grecs, le miracle de la fiole d'huile... Mais qu'en est-il du contexte historique de 'Hanouka ? Pourquoi Antiochus Épiphane était-il si déterminé à briser le peuple juif ? Quel processus historico-culturel a abouti à l'émergence des Juifs hellénistes ? L'inauguration du Temple a-t-elle signifié la fin des combats ? Pour répondre à ces questions, Hamodia remet les pendules historiques à l'heure de 'Hanouka.

VAYETSE : Etudiez la torah ...dans la joie

Dès son plus tendre âge, Yaacov consacrait déjà son existence à l’étude de la Torah. Pourtant, avant de partir fonder chez Laban les futures douze tribus d’Israël, il eut à cœur de passer encore quatorze années dans la maison d'étude de Chem et Ever qu’il voua à cette cause au point de ne pas même s’accorder quelques heures de sommeil… (voir Rachi Béréchit, 28, 12).

VAYETSE : Fixer un lieu pour la prière

La relation formidable qui se créé par la prière entre l’homme et son Créateur est souvent évoquée dans les écrits de nos Sages.

Tant et si bien qu’ils purent même déclarer : « Pourquoi nos Pères étaient-ils stériles ?
Parce que le Saint Béni soit-Il souhaite ardemment entendre leurs prières »

Avec Trump, est-ce la fin de la ‘solution des deux Etats’ ?

Au fil des années, la ‘solution des deux Etats’ prônée pour régler le conflit israélo-palestinien apparaît de moins en moins réalisable, même aux yeux de ceux qui défendent la cause palestinienne.

USA: Rachel Frankel porte plainte contre l’Iran et la Syrie

Rachel Frankel, dont le fils Naftali hy’d a été assassiné avec deux autres jeunes Israéliens en juin 2014 dans le Goush Etsion, va témoigner ce mardi devant un tribunal fédéral américain.