Clip vidéo: Al Naharot Bavel du jeune chanteur Medad Tassa

Reste des articles

Appel du président du CRIF contre la haine sur les réseaux sociaux

Le président du CRIF Roger Cukierman, qui se trouvait à Washington pour le congrès annuel de l’AIPAC, a lancé un appel dans le New York Times pour sensibiliser les Américains au grave problème de la diffusion de la haine et des messages djihadistes sur les réseaux sociaux.

Pourim à Ramot : le 14 ou le 15 ?

Le Rav Shlomo Amar, grand rabbin séfarade de Jérusalem, a publié mercredi matin une lettre dans laquelle il répète que pour lui, les habitants de Ramot doivent lire la Meguila le 14 Adar. Mais les autres rabbins confirment : le 15.

Pourquoi deux lectures de la Meguilat Esther ?

Pour quelle raison la Meguilath Esther est-elle récitée deux fois, d'abord le soir de Pourim puis le lendemain matin, alors que l'on ne dit qu'une seule fois par an les quatre autres Meguiloth : Chir ha-chirim le Chabbath de Pessa‘h, Ruth à Chavou‘oth, Eikha à tich‘a be-av, et Qohéleth à Soukoth ?

La fille d’un grand donateur victime d’un accident de la route

La fille de l’homme d’affaires Motty Sonnenfeld, généreux donateur très proche de nombreux rabbanim, vient de trouver la mort dans un accident de la route survenu sur une route de Samarie.

Pourim, Matanot laevionim : Participez aux dons envers les pauvres

purim1 Chiourim.com et le Rav Dov Roth-Lumbroso vous souhaitent  une excellente fête de Pourim
 
Participez à la grande mitsva de  Matanot Laevionim (dons aux pauvres).Les dons seront distribués par le Rav à Pourim à Jérusalem.
  CB ou Paypal

Pour les utilisateurs de l'application iPhone, vous pouvez également participer à cette mitsva en vous dirigeant  dans l'onglet "A propos" 

La Mitsva de Matanot Laevyonim, le don aux pauvres

Pour ceux qui nous visionnet depuis l'appli IPHONE/ANDROID vous pouvez participer en faissaunt un don dans l'onglet "à propos"

S’il faut à Pourim, laisser éclater sa joie, on ne doit pas pour autant oublier les plus démunis. Mais pourquoi plus spécialement à Pourim qu’à une autre fête ? La source de cette Mitsvah, qui fait partie des obligations du jour, se trouve dans la Meguilat Esther : « … les jours où les Juifs avaient obtenu rémission de leurs ennemis, et le mois où leur tristesse s’était changée en joie et leur deuil en fête, à en faire des jours de festin et de réjouissances, et une occasion d’envoyer des présents l’un à l’autre et des dons aux pauvres … ». En fait, cette Mitsvah doit permettre aux personnes dénuées de ressources financières de pouvoir célébrer décemment, comme les autres, la fête de Pourim. Mais il ne s’agit certainement pas de charité. Scrupuleusement respectée, comme tous les autres préceptes de Pourim, elle exprime la solidarité qui doit exister entre tous les membres du peuple juif et elle permet également à chacun d’entre nous de s’élever spirituellement. La Mitsvah doit être accomplie tant par l’homme que par la femme et le don doit être présenté à un minimum de deux personnes. Un pauvre devra, lui aussi, s’acquitter de ce commandement dans la mesure de ses moyens, bien entendu. C’est le geste qui compte. Et puis, contrairement au reste de l’année, il est bon de donner à tous ceux qui tendent la main pour recevoir une aumône. On se montre moins regardant ce jour là.

Rav Dov Roth-Lumbroso, les Rabbanim d'Allorav, Chiourim.com se proposent comme intermédiaire pour l’accomplissement de cette grande Mitsvah.
Vous pouvez donc, si vous le désirez, nous adresser vos dons directement et nous nous chargerons de les remettre aux pauvres en votre nom.

Pour participer à la Mitsva:
  

Pourim et la mort de Haman

Voici en substance ce qu'écrit le Yalqout Chimoni (Esther, chapitre 7, paragraphe 1058), à propos des mots : « L'homme adversaire et ennemi, ce méchant Haman » (Esther 7, 6) :
« La colère du roi éclata, et elle fut attisée par le Satan. Il descendit dans le jardin du palais, dans lequel les fils de Haman étaient occupés à couper des arbres, ce qui accrut d'autant plus son courroux? »

Michloah manoth : notre mitsva préférée

Une étude réalisée par l’université d’Ariel quelques jours avant Pourim montre que l’envoi de michloah manoth, de denrée alimentaires à autrui, se fait dans des proportions bien supérieures à ce que demande la mitsva proprement dite. En effet, les michloah manoth font partie des 6 mitsvoth, commandements positifs, qu’il est nécessaire de faire pendant la fête de Pourim. Mais il est écrit qu’il faut envoyer 2 michloah manoth.