Saumon fumé cacher : le he'hsher est-il vraiment obligatoire?

Le Rav Wolff est actuellement le Dayan de la Communauté Juive d’Amsterdam en Hollande. Il répond également aux questions laissées sur notre site www.techouvot.com, sur lequel plusieurs ont été laissées dernièrement sur la cacheroute du saumon fumé. Doit-on l’acheter obligatoirement avec un he'hsher (certification rabbinique tamponnée) ou non? Le Rav Wolff, qui connait bien ce sujet, nous décrit les différentes étapes de fabrication du saumon fumé et nous précise pour chacune d’elles la surveillance nécessaire pour garantir la caheroute du produit fini.

Rav Wolff : Pour commencer il faut poser le problème correctement. Le saumon est un poisson cacher puisqu’il a des écailles et des nageoires. Le problème de cacheroute provient alors d’un problème de possible « contamination » du poisson pendant le processus de fabrication. Ce problème existe-il? Si oui, il nécessite une surveillance donc un he'hsher. Si non, le poisson fumé n’a pas besoin d’être surveillé pour être cacher.

La première étape est l’identification du poisson. La loi juive prescrit que pour être cacher un poisson doit forcement posséder des nageoires et des écailles. D’après Maimonide il faut donc pouvoir identifier chaque poisson avant de le consommer pour vérifier qu’il possède bien ces attributs. Or si on achète un filet de poisson ou plus encore du saumon fumé, on ne peut pas vérifier qu’à l’origine le poisson était bien un poisson cacher, d’après la loi. De même, Rav Feinstein aux Etats-Unis a dit qu’un filet de pêche était comme une mer entière. On y trouve toutes sortes de poissons. Il faut donc pouvoir les identifier individuellement pour pouvoir affirmer que tel ou tel poisson est bien cacher. Les labels de cacheroutes americans OU ou OK exigent d’ailleurs de pouvoir vérifier chaque poisson avant de les autoriser. En Europe, certains Posskim, décideurs, ont dit qu’une vérification « globale » du poisson était suffisante. Il faut pouvoir reconnaitre l’espèce et alors dans ce cas des morceaux sans peau, comme des filets, peuvent être consommés. Mais cet avis est loin de faire l’unanimité. Ce qui caractérise le saumon est sa couleur rosâtre. Des tests ont donc été faits pour essayer de colorer la chair d’autres poissons pour savoir s’il était possible d’être trompé sur son origine. Ces tests ont montré qu’il n’était pas possible de mettre cette couleur rose chez une autre espèce. Les deux seuls poissons qui la possèdent sont le saumon, qui est donc reconnaissable et cacher et la saumonette qui elle n’est pas cachère mais qui ne peut pas prêter à confusion puisque la saumonette ressemble à une anguille. Donc dans tous les cas, le saumon, et le saumon fumé sont reconnaissables sans hésitation et leur autorisation ne nécessite pas de surveillance particulière.

Vient maintenant la deuxième étape qui est celle de préparation du saumon. On lui enlève la tête, les nageoires et bien évidement la peau. Or quand on enlève la peau à un poisson, on constate l’écoulement d’un liquide qui lui fait perdre du poids supplémentaire. La législation européenne prévoit dans ce cas de pouvoir injecter un liquide dans la chair du poisson afin qu’il retrouve son poids « complet », c'est-à-dire juste sans la tête et la peau. On avait l’habitude à un moment d’injecter dans le poisson un mélange d’eau et de sucre qui ne portait pas à conséquence du point de vue cacheroute. Mais actuellement on injecte plutôt des protéines de poisson qui ne sont elles pas cachères. Le poisson ainsi traité ne peut plus être consommé comme cacher. Toutefois, si une étape de « rééquilibrage de poids » est effectuée sur un poisson, qui est le plus souvent congelé par la suite, les éléments qui ont servi à ce rééquilibrage doivent être clairement notifiés sur son étiquette. C’est ainsi qu’il faut toujours en vérifier l’absence quand on achète du poisson surgelé et notamment en filet. Toutefois des recherches sur différents lieux de production ont clairement montré que le saumon utilisé pour faire du saumon fumé n’est jamais « rééquilibré ». Ce procédé est exclusivement utilisé pour les poissons congelés. Donc, dans tous les cas, le saumon fumé qui est « pur » est donc cacher.

La prochaine étape est celle de la salaison du saumon. Il existe deux façons de procéder, à sec ou à l’aide d’une saumure d’eau saturé de sel. Y a-t-il un risque de contamination lors de ce salage avec d’autres espèces qui ne seraient pas cachères? La réponse est clairement non. La salaison de chaque type de poisson est faite dans des bacs complètement séparés et il n’y a aucun risque de contamination. Et même s’il devait y en avoir une, il faut savoir que les problèmes de saumure ne suivent des interdits que d’ordre rabbinique. Les grilles de salaison peuvent-elles poser un problème de contamination? Là encore la réponse est non d’autant plus que tout cela ce passe à froid et qu’il est écrit dans le Shulhan Hahour qu’il n’y a pas de problème. Il y a quelques années on avait l’habitude d’utiliser pour la salaison du saumon une baudruche qui provenait d’un animal pas cacher. Le Rav Ytzhak Wasserman,( alors enseignant à la Yeshiva d’Aix les Bains) avait alors recommandé d’enlever cette peau avant consommation. Mais aujourd’hui l’utilisation d’une telle baudruche est formellement interdite. Donc, dans tous les cas, la salaison du poisson fumé ne nécessite pas de surveillance particulière.

Quant est-il de sa fumaison. Celle-ci se fait généralement à la verticale ce qui empêche déjà la contamination d’une espèce à l’autre. Il faut aussi savoir que comme pour la salaison, il n’y a aucun risque de voir des saumon être fumés en même temps que des poulets par exemple, la législation l’interdit formellement. Même entre poissons cette contamination n’est pas possible puisque chaque espèce est fumée dans un fumoir différent et notamment à cause de temps de fumaison bien distincts. Alors se pose peut être le problème de la « cuisson » du saumon par un non juif? Là encore, aucun problème. En effet, la fumaison du saumon se fait à 24°C ce qui n’est donc pas considéré comme de la cuisson, qui elle n’intervient qu’à partir d’une température de 45°C. Il existe aujourd’hui des pavés de saumon fumé qui sont cuits à plus de 24°C. Mais interrogé à ce sujet, le Rav Muiler de Toronto avait affirmé que même pour ces pavés de saumon fumé, un hersher n’était pas nécessaire. Une tradition veut que l’on brûle des anciens futs de whisky pour fumer le saumon. Mais même dans ces cas, qui ne sont pas la généralité, l’ancien usage du bois ne porte pas à conséquence sur la cacheroute du poisson ainsi fumé. Donc, dans tous les cas, la fumaison du saumon ne nécessite pas de surveillance particulière.
Enfin il faut dire encore un mot sur les épices utilisés. Ce sont généralement des épices « natures » de la marque qui ne posent aucun problème de cacheroute.

Par conséquence, le saumon fumé n’a pas besoin d’être surveillé et il peut donc être acheté sans he'hsher.

Bon appétit.

(propos recueillis par Valérie Cudkowicz)

Reste des articles

Mort accidentelle ou acte terroriste ?

Netanel Arami, 26 ans et père de deux enfants, aurait été assassiné. C’est ce que soupçonne à présent la police après avoir établi, il y a deux semaines, que sa chute mortelle était accidentelle.

Selihot ferventes au Kotel

Des milliers de fidèles se sont rassemblés au cours de la nuit au Kotel, sous la conduite du Rav Shmouel Eliahou, pour réciter ensemble les Selihot avec une ferveur particulière.

Netanyahou à l’Onu: "l’Islam radical veut contrôler le monde"

Une fois de plus, les ennemis d’Israël cherche à l’accabler en l’accusant de crimes dont le peuple juif a été lui-même victime. Utilisant cette stratégie, Mahmoud Abbas a osé prétendre à l’Onu, vendredi dernier, que l’Etat d’Israël avait commis un « génocide » à Gaza.

Les Kapparots avec Bnei Torah/AlloRav sous la direction du Rav Dov Roth-Lumbroso

Chers amis

 
En cette veille de Yom Kippour, toute l'équipe de Bnei Torah, les 30 Dayanaims et Rabbanims du service AlloRav et
moi même tenons à vous souhaiter tout le meilleur pour vous et
vos proches. Nous vous remercions pour votre fidélité et espèrons
pour tout le peuple d'Israel une Hatima tova.

Vous pouvez nous transmettre l'argent que vous avez utilisé pour les kapparots.
 
Vous pouvez effectuer vos Kapparots de Kippour par notre intermédiaire
directement en ligne en cliquant ici http://minu.me/-ykipour
ainsi vous contribuez à propager la Torah dans le monde.
Votre nom sera mentionné et vous serez bénis depuis Jérusalem.
 
Indiquez vos noms dans les remarques.
DERNIER DELAI VENDREDI 15H00
 
Rav Dov Roth-Lumbroso

Vous pouvez nous joindre au 0142404805

Le Saint Ari Zal recommandait toujours de réaliser la belle tradition des Kapparot, comme il avait été stipulé dans tous les livres saints. Cette  belle tradition est la certitude d’une belle année, pleine de réussite matérielle et spirituelle, d’une bonne parnassa et une excellente santé.

Comment réaliser la mitsva des Kapparot :
La tradition est de prendre la veille de Kippour une poule ou de l’argent et de lire les prières des Kaparot.  L’argent des kapparot sera ensuite distribué aux pauvres ( la tradition est d’offrir en Tsédaka le prix d’une poule soit environ  7 euros par personne) 
Pour vous aider à réaliser cette belle mitsva, nous vous proposons d’être votre intermédiaire et de prier pour vous. 
Vous pouvez inscrire le nombre de personnes et vos noms hebraiques et les noms de vos proches dans les remarques.
 1 Faites un don Paypal  dont la somme est égal aux nombres de personnes  ( Min 7 euros par personne).  (Nous vous delivrerons un recu Cerfa à partir de 15 euros

Pour ceux qui nous consultent depuis l'application Chiourim, vous pouvez faire vos kapparots en cliquant sur l'onglet "à propos" et faire un Don

2 par virement au RIB suivant  
Vous pouvez également nous envoyer votre demande ( et les noms des personnes concernées) par chèques à l'adresse suivante :
Association Bnei Torah
 193 Avenue Jean Jaures
75019 Paris

Ne ratez pas le lundi soir à 20h30 Live vidéo avec Rav Dov Roth-Lumbroso

Pour ceux qui ont raté le live  voici le différé de cette semaine http://avacaster.com/archive/live-chiourim-com/makot6a et celui de Rosh Hashana
 http://avacaster.com/archive/live-chiourim-com/roshhashanaravdov  

Nous vous offrons  tous les lundis soirs une occasion exceptionnelle de suivre un cours de Guemara traité Makot à partir de chez vous en Direct Live Vidéo de Jérusalem
Venez nous rejoindre !! Vous pourrez réagir en direct 

NEW !! tous les lundis soirs à 20h30 


Pour ceux qui ont raté le dernier cours cliquez ici voici le lien 

Pour se connecter au live  http://avacaster.com/event/live-chiourim-com/

DIAPORAMA : Tachlich en images

Rosh Hashana est passé, mais si vous marchez le long d'une plage, d'une rivière, d'un fleuve ou passer près d'une fontaine vous pourrez peut-être voir certains péchés  flotter encore à la surface après avoir été jetés par le rituel du  Tachlich
Voici quelques photographies  prises  par des agences de presses étrangères qui ont fixé sur leur numérique cette cérémonie traditionnelle organisée généralement après la prière de l'après-midi , pendant le premier jour du Nouvel An juif.

Naphtali Benett en visite en France

Le ministre de l’Economie Naphtali Benett, leader du parti national religieux Habayit Hayehoudi, s’est envolé ce dimanche pour la France. Cette visite lui a semblé nécessaire en ce moment, alors que la communauté juive traverse une période difficile.

Un timbre à l’effigie du Rav Ovadia Yossef

A l’occasion du premier anniversaire de la disparition du Rav Ovadia Yossef  zts’l, les services philatéliques de la poste israélienne ont décidé d’émettre un timbre portant l’effigie du maître, considéré comme le plus grand décisionnaire séfarade de sa génération.

Baltimore : tirs sur des fidèles de la communauté juive

Les membres de la communauté juive de Baltimore aux Etats-Unis sont encore sous le choc des graves événements survenus pendant la fête de Rosh Hashana.

Hommage au Rav Ovadia Yossef

Près de 15 000 personnes se sont rassemblées dimanche soir au Stade Arena de Jérusalem pour rendre hommage au Rav Ovadia Yossef zts’l à l’occasion du premier anniversaire de sa disparition.