Hochaana Rabba: La guerre de Gog et Magog par le Rav Dov Roth-Lumbroso

Image Exemple La guerre de Gog et Magog et      Hochaana Rabba

Reste des articles

Quand Mahmoud devient Nesanel

Un garçon de six ans sauvé par l’association juive et orthodoxe Yad L'Achim, alors qu'il résidait avec sa mère dans un village arabe proche de jérusalem, a changé son  nom Mahmoud en celui de Nesanel, qui veut dire « un don de D.ieu. »

Israël et le secret bancaire

Par Maitre Roland Roth
Avocat  au barreau  d’Israel
Le droit israélien est caractérisé  par  des  atouts qui le placent avantageusement comme paradis  fiscal.  Israël  ne  connait  ni  droit de succession, ni  impôt  sur la fortune,  Il ignore  l’impôt   foncier  sur  les appartements. Le  principe  du  caractère  confidentiel  des transactions financières dépasse  depuis  longtemps ce  qui existait  jadis  en Suisse. La  Cour  Suprême  a  confirmé, à  de nombreuses reprises, le secret  bancaire  et l’a plusieurs  fois  sanctionné.

Conférence de Rav Brand, lundi 6 juillet à Jerusalem

Le Rav Dov Roth-Lumbroso est heureux de vous annoncer la conférence de Rav Brand dans nos nouveaux locaux au 58 King George à Jerusalem le lundi 6 juillet à 19h30, suivi de la présentation de notre nouveau projet, Derech Laolim pour réussir son Alya. 
Le Rav Brand nous transmettra un message sur l'actualité.

 

L’esprit de vengeance de Pin’has

Notre paracha énonce les privilèges que reçut Pin’has en contrepartie de sa bravoure : « Pin’has a détourné Ma colère de dessus les enfants d’Israël (…) c’est pourquoi tu lui annonceras que Je lui accorde Mon alliance de Paix. »

Les « trois semaines »

Les trois semaines qui séparent le jeûne du 17 tamouz de celui du 9 av sont appelées « bein ha-metsarim » (« entre les lieux étroits »), d’après le verset 1, 3 de Eikha : « Juda est allé en captivité à cause de la misère et du surcroît d’esclavage ; il habite parmi les nations, il n’a pas trouvé de repos ; tous ceux qui le poursuivent l’ont atteint “entre les lieux étroits”. » Cette période est considérée comme favorable à nos ennemis, auxquels permission est donnée par Hachem de nous attaquer.

Bén ha-Métsarim – 22 Jours pour un juste regard sur la création, par le rav Dov Roth-Lumbroso

La période douloureuse comprise entre le 17 tamouz (où furent brisées les Tables de la loi suite au péché du veau d’or) et le 9 av (marquée par la faute des explorateurs et la destruction des deux temples) est appelée Bén ha-Métsarim : « entre les étaux » (ou « entre les détresses »), expression tirée de la Meguila d’Eikha (« Lamentations » 1, 3) : « Yehouda a été exilé […] tous ses poursuivants l’ont atteint entre les étaux » – où nous continuons d’être pressés et comprimés.
Vingt-deux jours séparent ces deux tragédies – correspondant, selon certains (Ohev Yisrael, fin Pin‘has), aux 22 jours de fêtes que nous célébrons tout au long de l’année juive, et selon d’autres, aux 22 jours compris entre Roch ha-Chana et la fin de Soukoth.

Un jeûne agréable aux yeux de D.ieu


Les jeûnes institués par nos Sages ne sont pas tant destinés à nous rappeler les événements de l’époque – la destruction du Temple en tête de ligne –, que de nous faire prendre conscience de leurs causes et motifs. Un jeûne nous appelle avant tout à améliorer notre comportement, pour ne pas réitérer les erreurs de nos ancêtres.

Le jeûne du 17 tamouz

Avec le jeûne du 17 tamouz commence une période de deuil de trois semaines (en hébreu : בין המצרים ) qui durera jusqu'à son point culminant constitué par le jeûne du 9 av . Cette période commémore essentiellement la destruction du premier et du deuxième Temples.

Cependant la Michna Ta4anith 4, 6 énumère en tout cinq calamités qui se sont produites ce jour-là :

Le 17 Tamouz : Ici-bas

Le 17 Tamouz commémore la brisure des premières Tables de la Loi par Moché rabbénou, alors que les enfants d’Israël viennent de se prosterner devant une idole. Un évènement sans précédent qui restera pour les générations à venir une date néfaste pour le peuple juif…